Agrég et Capes de Philosophie

Forum pour les candidats au capes et à l'agrégation de philosophie
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 résultats de l'admissibilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
leslie
Gold Member
Gold Member


Nombre de messages : 477
Age : 34
Lieu de résidence : paris
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 13:09

Mince, je suis démasquée! Sans rire, impossible de décrocher la moyenne sur les textes au Capes pr moi, je l'ai passé 4 fois... Et je tombe toujours sur des classiques de philo qui st bien sûr précisément mes lacunes!
Le Capes a le même niveau que l'agreg en philo, vu le nombre de postes, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meta

avatar

Nombre de messages : 3077
Age : 38
Lieu de résidence : In your mind
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 13:15

leslie a écrit:
Mince, je suis démasquée! Sans rire, impossible de décrocher la moyenne sur les textes au Capes pr moi, je l'ai passé 4 fois... Et je tombe toujours sur des classiques de philo qui st bien sûr précisément mes lacunes!
Le Capes a le même niveau que l'agreg en philo, vu le nombre de postes, non?

ça c'est marrant. J'ai toujours la moyenne aux textes, c'est en dissert que je n'atteins pas le 10 au capès, sauf la fois où j'avais rendu qu'une partie sur trois que j'avais eu 10. Et à l'agreg c'est l'inverse, j'ai été jusqu'à 13 en dissert, mais j'ai jamais dépassé 7 en commentaire... Tout ceci me conforte dans l'idée que c'est vraiment une question d'attente, et qu'elles sont différentes à l'agreg et au capès. Mais c'est con pour moi, j'ai capté la dissert de l'agreg et le commentaire du capès, et je n'ai pas du saisir la dissert du capès et le commentaire de l'agreg....

Sinon, oui, c'est à peu près équivalent, mais il y a au moins 10 postes de moins au capès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamonde.over-blog.com/
lene75
Gold Member
Gold Member
avatar

Nombre de messages : 1408
Age : 34
Lieu de résidence : chez moi
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 13:25

Meta a écrit:
Tout ceci me conforte dans l'idée que c'est vraiment une question d'attente, et qu'elles sont différentes à l'agreg et au capès.

C'est mon impression aussi. Jamais moins de 9 au Capes (je l'ai passé 2 fois), que ce soit à l'écrit ou à l'oral, jamais plus de 9 à l'agreg (je l'ai passée 4 fois en comptant cette année en touriste), toujours à l'écrit du coup, parce que je ne suis jamais allée à l'oral. Et je vous jure, je n'ai pas 9 tout le temps tongue Il y a comme un hic quelque part...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pec



Nombre de messages : 8
Age : 36
Lieu de résidence : Savoie
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 13:37

Félicitation Leslie ! Lene avait un peu vendu la mèche j'ai l'impression, c'est chouette en tous cas.

Franchement Leslie et Tim vous m'épatez, je pense que vous savez mieux y faire que moi en terme de problématisation, donc j'ai trouvé des biais, des béquilles qui, me semble-t-il, sont plus démocratiquement accessibles.

par contre je veux savoir ce que vous appelez le "réel". En bon derridien que j'ai été longtemps (c'est un peu une secte..) je doute que l'on ait accès à un réel brut qui ne soit pas toujours déjà rendu lisible par le prisme de nos concepts.

A plus dans le bus (de l'oral) et bonne chance à ceux qui passent le capes qui est effectivement aussi dur que l'agreg aujourd'hui et que les normaliens n'ont pas intérêt à squatter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leslie
Gold Member
Gold Member


Nombre de messages : 477
Age : 34
Lieu de résidence : paris
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 15:57

Perso, j'ai quasi tout le temps la moyenne à la dissert du Capes (10 ou 11), parfois de bonne note aux dissert de l'agreg (un 14 l'année dernière) et toujours des sales notes au texte du Capes. Pour les textes de l'agreg, l'année dernière impasse donc j'ai eu 7 ou 8, mais les deux années précédentes, j'avais un peu bossé et j'avais eu 11. Pour Nietzsche et Pascal, je les avais lu (mais pas du tout en entier, plutôt des textes de manière régulière et avec du plaisir) + un commentaire que j'ai fiché, c'est tout ms déjà énorme. Pour le texte d'agreg, me semble que ce st les mêmes exigences qu'au Capes, ms que le texte est choisi pr discriminer ceux qui ont bossé ou pas, tandis qu'au Capes on doit valider la méthode et une bonne culture philosophique de base. Pour la dissert, l'agreg concerne des notions, en général, moins facilement repérables ds les problèmes classiques, on t'attend sur la topicité et recherche de ta problématique et pr les autres critères, pareil qu'au Capes, je pense.
Bon, sûre de rien, ms c'est ma grille de lecture des exigences!
Pour les oraux, j'ai remarqué une nette différence, due à la perception du jury face à ce qui est entendu et non lu. Des gens complexes comme moi y perdent, la clarté est payante, ce qui est normal. A mon avis, il faut beaucoup répété, notamment ds l'intro pr être sûr qu'ils repèrent tes définitions, analyses et pbs. Après, j'imagine que ce st les mêmes exigences, mais qu'il faut être clair et à l'aise... Vous en pensez quoi de vos expériences aux oraux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 15:58

Merci pec de tes encouragements.

Pour cette histoire de problématisation: J'ai une approche tout ce qu'il y a de plus classique en philosophie. Il y a pour moi un réel, que nous habitons, et ce réel est connaissable. Sans cela je crois que la philosophie n'a strictement aucun intérêt. Par conséquent, c'est à partir du réel qu'il faut problématiser, et c'est surtout la visée du réel qu'il faut avoir. Problématiser à partir du réel, pour moi, c'est partir de l'expérience commune, collective, afin de parvenir au problème. Par exemple, je me refuse à problématiser une notion à partir de son étymologie, pour la simple et bonne raison que cela m'apparaît factice. Je préfère toujours partir de son usage courant et collectif. L'étymologie permet d'éclairer l'histoire d'un usage, mais nullement l'expérience à laquelle le mot renvoie. Si tu prends l'étymologie de "désir" ou de "bonheur", tu vas avoir des choses intéressantes, mais qui sont déjà des parti pris sur la notion, et qui sont restrictives par rapport à la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
La2

avatar

Nombre de messages : 59
Age : 27
Lieu de résidence : Montjoly
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 17:05

Tim43 a écrit:
Merci pec de tes encouragements.

Pour cette histoire de problématisation: J'ai une approche tout ce qu'il y a de plus classique en philosophie. Il y a pour moi un réel, que nous habitons, et ce réel est connaissable. Sans cela je crois que la philosophie n'a strictement aucun intérêt. Par conséquent, c'est à partir du réel qu'il faut problématiser, et c'est surtout la visée du réel qu'il faut avoir. Problématiser à partir du réel, pour moi, c'est partir de l'expérience commune, collective, afin de parvenir au problème. Par exemple, je me refuse à problématiser une notion à partir de son étymologie, pour la simple et bonne raison que cela m'apparaît factice. Je préfère toujours partir de son usage courant et collectif. L'étymologie permet d'éclairer l'histoire d'un usage, mais nullement l'expérience à laquelle le mot renvoie. Si tu prends l'étymologie de "désir" ou de "bonheur", tu vas avoir des choses intéressantes, mais qui sont déjà des parti pris sur la notion, et qui sont restrictives par rapport à la réalité.

Bonjour, désolée de m'incruster dans votre discussion. Félicitations aux admissibles, tout d'abord.
Mais Tim, votre débat sur la problématisation à partir du réel m'intéresse : et quand tu parles de "désir" ou de "bonheur", à partir de quelle réalité tu veux problématiser ? Est-ce qu'on ne s'est pas efforcé de la saisir avec différents concepts tout au long de l'histoire de la philo ? Je veux dire, pour des notions aussi abstraites, j'ai du mal à comprendre comment on peut s'en tenir à un réel vierge de tout concept ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
To

avatar

Nombre de messages : 206
Age : 32
Lieu de résidence : Lyon
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 17:10

La philosophie invente les concepts, pas les problèmes. Ce que dit Tim43 est évident, bien qu'onéreusement formulé (car on a l'impression qu'il se réfère à une réalité physique; or les problèmes de la philosophie ne sont pas positivement "présents", ils se donnent comme des difficultés qu'on rencontre à même la pensée; raison pour laquelle, souvent, problématiser revient à exprimer un paradoxe).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pec



Nombre de messages : 8
Age : 36
Lieu de résidence : Savoie
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 17:29

Il y a pour moi un réel, que nous habitons, et ce réel est connaissable. Sans cela je crois que la philosophie n'a strictement aucun intérêt. Par conséquent, c'est à partir du réel qu'il faut problématiser, et c'est surtout la visée du réel qu'il faut avoir. Problématiser à partir du réel, pour moi, c'est partir de l'expérience commune, collective, afin de parvenir au problème. Par exemple, je me refuse à problématiser une notion à partir de son étymologie, pour la simple et bonne raison que cela m'apparaît factice.

Ah oui, tout à fait d'accord ! mais notre approche de ce monde vécu n'est pas indemne de connaissances a priori ( argh.. je suis kantien). mais moi aussi l'étymologie me parait on ne peut plus artificielle.

Leslie, je suis pas trop d'accord avec toi quand tu opposes clarté et complexité. Le plus dur, c'est d'être hyper clair et hyper pertinent à la fois. la complexité n'étant pas la complication, l'exigence de clarté n'oppose rien à la complexité de la problématisation à l'oral, mais la rend peut être plus fastidieuse - c'est ce que tu dis quand tu parles de bien se répéter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La2

avatar

Nombre de messages : 59
Age : 27
Lieu de résidence : Montjoly
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 17:31

"or les problèmes de la philosophie ne sont pas positivement "présents", ils se donnent comme des difficultés qu'on rencontre à même la pensée;"

Ce sont donc des difficultés qui découlent déjà d'une pensée du réel, pensée qui semble toujours déjà orientée par des concepts ? Les problèmes n'apparaîtraient pas sans une conceptualisation préalable du réel, même la plus basique qui soit ; je ne crois pas que les concepts ne soient là que pour les résoudre, mais qu'on est toujours entourés de concepts par le fait même que nous utilisons le langage comme médiateur entre nous et ce fameux réel.
Voilà en fait ce que je veux dire, c'est que je ne crois pas qu'on s'élève du réel commun à tous au concept : on part plutôt du concept de base pour s'élever à un concept plus travaillé, plus complexe. On ne part pas du réel, mais de la pensée du réel la plus couramment admise, pour essayer de la raffiner à cause des problèmes qu'elle pose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 17:40

To a écrit:
La philosophie invente les concepts, pas les problèmes. Ce que dit Tim43 est évident, bien qu'onéreusement formulé (car on a l'impression qu'il se réfère à une réalité physique; or les problèmes de la philosophie ne sont pas positivement "présents", ils se donnent comme des difficultés qu'on rencontre à même la pensée; raison pour laquelle, souvent, problématiser revient à exprimer un paradoxe).

Oui. (j'aime bien l'expression: onéreusement formulé Very Happy )

Dire que la philosophie "invente les concepts", c'est déjà un parti pris, qui ne serait pas celui d'un Platon par exemple.

Pour revenir à la question de pec, à laquelle je n'ai pas bien répondu... j'entends par réel ce dans quoi nous sommes déjà et toujours, qui nous précède et nous constitue dans notre nature.
Revenir en haut Aller en bas
leslie
Gold Member
Gold Member


Nombre de messages : 477
Age : 34
Lieu de résidence : paris
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 17:57

Oui Pec, j'entendais que j'étais compliquée inutilement...ou plutôt que je n'arrive pas à m'exprimer sans être alambiquée si tôt que j'ai un jury face à moi. A l'écrit aussi, ce qui ne pose pas de problème apparemment (parce que peut-être que si en fait). Ce qui est étonnant, c'est qu'en cours, je suis plutôt clair, peut-être une question de légitimité, qd on se sent à l'aise, ça permet d'être attentif à la clarté. Je ne sais pas, ms il va falloir que je le sache d'ici quelques semaines.
Pour le rapport du réel au problème, comme vous je ne conçois pas la philo hors de cette portée qu'elle a à dire, comprendre et rendre compte de la réalité. Faire l'analyse conceptuelle en partant du réel permet certainement d'être plus pertinent, on évite les abstractions verbeuses, on ne passe pas à côté d'objections ou d'arguments qui vont de soi (par exemple, quelqu'un critiquant unilatéralement la technique, sans penser à la médecine ou à ses propres conditions de vie), etc. Sans compter qu'un argument analysé ds un exemple percute beaucoup mieux et finit de persuader le lecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 18:26

le secret de la clarté : un grand sourire, de la confiance en soi, et beaucoup de comédie :-)
Revenir en haut Aller en bas
lene75
Gold Member
Gold Member
avatar

Nombre de messages : 1408
Age : 34
Lieu de résidence : chez moi
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 20:13

Ouh là, je crois que ça part très loin sur la réalité. Je ne sais pas si les autres sont d'accord, mais quand je dis que la philo doit avoir prise au réel, ce que je veux dire, en gros, c'est à notre expérience quotidienne. On est encore bien en deça de toutes les questions sur la réalité. Exemple, pas forcément le meilleur mais qui est le 1er qui me vient à l'esprit, un cours que je viens de finir pour mes élèves sur : "Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?" Bah 1er constat, il y a un truc qu'on appelle une science et qui est censée être l'étude du vivant : la biologie. C'est ça que j'appelle partir du réel. À partir de là, on va pouvoir se demander pourquoi ces tordus de philosophes posent des questions là où on a des réponses évidentes pour voir que c'est pas si simple et qu'ils ne sortent pas forcément leurs questions de leur chapeau (impression que donne souvent la philo aux non philosophes). Et le but sera de voir les enjeux concrets que ça implique, pas juste de discuter du sexe des anges.

De bons critères pour moi d'un cours réussi, c'est quand mes élèves sortent du cours en en parlant, quand ils font des ponts avec d'autres cours, quand il y en a une qui sort d'un examen d'allemand en disant à sa copine d'une autre classe "J'ai pas réussi mais j'ai fait ce que j'ai pu et maintenant ça ne dépend plus de moi alors c'est pas la peine de pleurer, on passe à autre chose, on a appris ça en cours de philo, ça s'appelle le stoïcisme" (le bonheur, c'est hyper concret) ou quand une autre vient me remercier parce qu'elle a été prise dans le cursus de droit qu'elle voulait et qu'à l'entretien, elle s'est servie de ce qu'on avait dit sur la morale chez Kant, chez Mill, etc. Bref, quand ce qu'on dit en philo peut avoir une efficacité dans la vraie vie et pas seulement entre les murs de la Sorbonne. Efficacité pratique mais aussi théorique, d'ailleurs : progresser dans sa connaissance, c'est bien aussi.

Le "Aristoteles dixit", j'ai plus de mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pec



Nombre de messages : 8
Age : 36
Lieu de résidence : Savoie
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 20:22

Smile Oh mais je ne dis pas que tu es dans la complication Leslie, je me permettrais pas et je je le pense d'ailleurs pas (même si j'en sais rien). Das ma leçon d'oral je crois moi avoir fais compliqué (le sujet était "le gout", je voulais jouer sur le sens esthétique et le sens perceptif) : c'était pas bien noué dans l'intro et trop alambiqué albino . Et finalment ce n'était pas assez complexe : c'était trop plat, ça manquait de ressort, de dynamique interne.

Pour le réel, je vous suis, surtout en ce qui concerne les exemples, mais je maintiens l'omniprésence des cadres a priori, qu'on le veuille ou non, surtout si le réel est ce qu'on reçoit (définition Timienne), ce qui nous précède (hé mais c'est la tradition !), ce qui est un définition assez hégelienne, sauf que pour Hegel, ce qu'on reçoit c'est d'abord la langue. Le discursif informe notre rapport au réel, pas d'intuitivité pure originaire (ce que Derrida appelle le "mythe de l'orginie") ou impossible à retrouver : bref, La réflexion sur l'expérience participe-t-elle de l'expérience ?
J'arrête de vous saouler, promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pec



Nombre de messages : 8
Age : 36
Lieu de résidence : Savoie
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 20:23

De bons critères pour moi d'un cours réussi, c'est quand mes élèves sortent du cours en en parlant


Oh ouai c'est vrai ça ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
To

avatar

Nombre de messages : 206
Age : 32
Lieu de résidence : Lyon
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mer 2 Juin - 20:46

Citation :
On ne part pas du réel, mais de la pensée du réel la plus couramment admise, pour essayer de la raffiner à cause des problèmes qu'elle pose

Je suis d'accord avec ca.

Et je suis tout à fait d'accord également avec ce que dit Leslie à propos de l'enseignement (d'ailleurs, mon mémoire professionnel a pour intitulé: "de l'expérience quotidienne à l'expérience philosophique: la valeur des exemples"); à une réserve près, c'est que mettre en œuvre les préceptes du stoïcisme dans leur vie ne contribuera pas nécessairement à les faire réussir en dissertation.
Il y a donc une manière de se réapproprier le cours qu'il nous incombe de leur faire travailler. Mais je suis tout à fait d'accord pour dire qu'une fois que nous avons installé les conditions qui permettent de faire apercevoir à l'élève que le problème que l'on pose n'est pas arbitraire, mais réel, et qu'il ne peut manquer d'y être confronté, on a déjà fait un grand pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizza



Nombre de messages : 105
Age : 30
Lieu de résidence : Aix en Provence
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mar 8 Juin - 12:17

Pour les admissibles: avez-vous reçu vos convocations?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille

avatar

Nombre de messages : 85
Age : 30
Lieu de résidence : Paris
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mar 8 Juin - 13:38

zizza a écrit:
Pour les admissibles: avez-vous reçu vos convocations?

par par la poste mais les dates sont disponibles sur publinet :S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizza



Nombre de messages : 105
Age : 30
Lieu de résidence : Aix en Provence
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Mar 8 Juin - 15:07

Camille a écrit:
zizza a écrit:
Pour les admissibles: avez-vous reçu vos convocations?

par par la poste mais les dates sont disponibles sur publinet :S

affraid moi je n'ai toujours rien, même sur Publinet... (c'est pour un concours d'une autre discipline). Tout ce que j'ai c'est la notification de mon admissibilité, que j'ai reçue par la poste aujourd'hui, et j'ai les résultats depuis deux semaines... Rolling Eyes confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr_Z



Nombre de messages : 1751
Age : 43
Lieu de résidence : Twin Peaks
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   Dim 1 Aoû - 16:16

silk a écrit:
Si vous avez des conseils pour le commentaire je suis preneur. Ca fait 2 années de suite que j'ai des notes correctes en dissert mais que je me rétame sur le commentaire...frustrant

+1

et pour ce qui est d'apprendre par cœur des résumés serrés de doctrines, à votre avis, où est-ce qu'on trouve ce genre de résumés ? (je ne crois pas que je pourrai me me résoudre à l'apprentissage par cœur, mais je me dis que ça doit bien aider comme support lors d'un concours, pour développer ensuite, comme "aide-mémoire" quoi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: résultats de l'admissibilité   

Revenir en haut Aller en bas
 
résultats de l'admissibilité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» résultats de l'admissibilité
» Résultats de l'admissibilité du CAPES interne et du CAER-CAFEP en Histoire-Géographie
» Résultats de l'admissibilité à l'agrégation interne de lettres modernes 2014
» [Agreg lettres] résultats de l'admissibilité
» Date des résultats d'admissibilité des troublien(ne)s

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agrég et Capes de Philosophie :: Archives :: Agrégation externe 2010 :: Remarques générales.-
Sauter vers: