Agrég et Capes de Philosophie

Forum pour les candidats au capes et à l'agrégation de philosophie
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sujet de l'agreg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet de l'agreg   Mer 14 Avr - 20:38

lene75 a écrit:
jésus a écrit:
ce qui me fait dire que le jury sont des vieux scolastiques qui n'ont pas mis les pieds dehors depuis des siècles, imbu de leur baratin.

En tout cas, entendre le discours de la proclamation des résutlats l'année dernière m'a assurée qu'ils n'avaient pas mis les pieds dans des classes de terminale, même très bonnes, depuis bien longtemps...
Quant on recrute à peine 4% des candidats, à bac+5 ou plus, et qu'on en vient à dire qu'heureusement qu'il y aura les IUFM pour les former, parce que seules quelques leçons étaient brillantes alors même que ce sont des leçons qu'il faut faire en cours de terminale, soit c'est un acte politique qui n'a pas forcément sa place là, soit c'est qu'on n'a vraiment plus aucun sens des réalités...
Allez, moi, je préfère m'en retourner expliquer à mes élèves la différence entre le beau et l'agréable en leur demandant quelle différence ils font entre dire qu'une fille est belle et dire qu'elle est bonne... j'aimerais voir la tête du jury face à une leçon qui prendrait cet exemple Very Happy surtout si j'ajoute, voyant l'air dubitatif de Denis : "Denis se demande ce qu'on peut bien faire d'autre avec une fille que de la contempler". geek

Ce qui est tout simplement mystérieux, c'est que l'agrégation ne recrute pas des professeurs.
D'une part, chacun sait qu'un agrégé ne veut pas dire un bon prof, ce dernier étant celui qui transmet l'amour de la pensée. Ce n'est ni une leçon abstraite, ni des références pédantes, ni une histoire de la philosophie construite de toute pièce et pliée aux besoins des exigences scolaires des épreuves, qui font la marque de la philosophie, et encore moins la marque d'un bon professeur.
D'autre part, bon nombre de gens (en particulier chez les normaliens) passent l'agrégation pour éviter d'enseigner au lycée, ce à quoi l'agrégation destine pourtant, quand ce n'est pas pour éviter tout simplement d'enseigner, l'agreg servant ici de preuve fantasmatique et purement symbolique d'une certaine capacité intellectuelle pouvant ouvrir une carrière.
Revenir en haut Aller en bas
Meta

avatar

Nombre de messages : 3077
Age : 38
Lieu de résidence : In your mind
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Sujet de l'agreg   Mer 14 Avr - 22:11

Je ne vois pas où tu vois un mystère. Tu le dis toi-même : la carrière. Il y a un enjeu de prestige et de hiérarchie dans ce qu'est l'agrégation, si ce n'était pas le cas, elle aurait été supprimée, et en tant que telle, elle est la concrétisation d'une appartenance (en droit, j'entends, car je connais des agrégés qui se moquent bien d'être agrégés) à une certaine élite intellectuelle qui pose des conditions de recrutement particulières et relevant de ce que cette élite espère voir chez les futurs agrégés : autrement dit, pas des capacités à enseigner, mais une conception de la philo, ou plutôt une conception de la manière de faire de la philo, ce qui est très différent, d'ailleurs. Tout n'est qu'enjeu de conservation et de préservation d'une technique de pratique philosophique. Propose un traitement à l'anglo-saxonne, alors même que tu seras fort compétent et brillant et pédagogue, tu seras recalé. Rappelons (encore !) la copie qui a eu 20 : elle est vide mais reproduit à la perfection cette manière académique de faire de la philosophie : le jury a besoin d'être rassuré et d'assurer ses arrières : on ne recrute pas des révolutionnaires, on veut des penseurs ancrés dans une normativité qui entreront dans le ronron quotidien et proposeront leur modeste brique pour l'édifice d'une conception unifiée dans la manière de produire la pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamonde.over-blog.com/
leslie
Gold Member
Gold Member


Nombre de messages : 477
Age : 33
Lieu de résidence : paris
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sujet de l'agreg   Jeu 15 Avr - 1:51

Ca se voit notamment dans le choix des textes qui me heurte souvent, quand je vois les perles de pensée que nous pourrions avoir. Non que la cosmogonie de Platon ou la conception de l'intellect chez Aristote n'aient pas d'intérêt, mais face à un texte socratique ou une critique de la superstition chez Hume (pour l'année dernière), y'a quelque chose qui à chaque fois m'exaspère.
Dans la même veine, des choix académiques et par là de la ligne philosophique de l'Université, je ne crois pas qu'il y ait déjà eu Marx en tant qu'auteur aux écrits de l'agreg (vs me démentirez peut-être). Sans compter cette absence permanente de la philo politique (cf. la proportion par rapport aux autres thèmes).
Que les concours valident des compétences, c'est indéniable, mais ce ne st pas que des compétences de pensée, ce sont aussi des compétences d'initiés, des codes particuliers à intérioriser.
C'est le jeu, hein!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet de l'agreg   Jeu 15 Avr - 17:30

Meta a écrit:
Je ne vois pas où tu vois un mystère. Tu le dis toi-même : la carrière. Il y a un enjeu de prestige et de hiérarchie dans ce qu'est l'agrégation, si ce n'était pas le cas, elle aurait été supprimée, et en tant que telle, elle est la concrétisation d'une appartenance (en droit, j'entends, car je connais des agrégés qui se moquent bien d'être agrégés) à une certaine élite intellectuelle qui pose des conditions de recrutement particulières et relevant de ce que cette élite espère voir chez les futurs agrégés : autrement dit, pas des capacités à enseigner, mais une conception de la philo, ou plutôt une conception de la manière de faire de la philo, ce qui est très différent, d'ailleurs. Tout n'est qu'enjeu de conservation et de préservation d'une technique de pratique philosophique. Propose un traitement à l'anglo-saxonne, alors même que tu seras fort compétent et brillant et pédagogue, tu seras recalé. Rappelons (encore !) la copie qui a eu 20 : elle est vide mais reproduit à la perfection cette manière académique de faire de la philosophie : le jury a besoin d'être rassuré et d'assurer ses arrières : on ne recrute pas des révolutionnaires, on veut des penseurs ancrés dans une normativité qui entreront dans le ronron quotidien et proposeront leur modeste brique pour l'édifice d'une conception unifiée dans la manière de produire la pensée.

Oui, tu as raison. Je voyais un mystère, ironiquement, dans le fait que l'agreg, dans sa définition, recrute des profs, et qu'en philosophie spécifiquement, elle est d'une nature différente.

A partir de ce que tu dis, on retrouve tout le problème de la tradition et de la raison. L'agreg est-elle une victoire de la tradition sur la marche de la raison?
Revenir en haut Aller en bas
Meta

avatar

Nombre de messages : 3077
Age : 38
Lieu de résidence : In your mind
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Sujet de l'agreg   Jeu 15 Avr - 19:34

A moins que le concept de raison ne soit justement quelque chose de traditionnel... Pourquoi Bergson utilise-t-il tant le concept d'intelligence au lieu de celui de raison ?



Leslie, tu as parfaitement raison, Marx n'est jamais tombé à l'agreg et ne semble pas avoir été proposé. Quand on voit à quel point il prolonge et dépasse Hegel, et à quel point la pensée du 20ème part de lui (contre ou avec), c'est un scandale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamonde.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet de l'agreg   Jeu 15 Avr - 19:57

Meta a écrit:

Leslie, tu as parfaitement raison, Marx n'est jamais tombé à l'agreg et ne semble pas avoir été proposé. Quand on voit à quel point il prolonge et dépasse Hegel, et à quel point la pensée du 20ème part de lui (contre ou avec), c'est un scandale.

Le Capital, livre I a tout de même été programmé l'an passé pour l'épreuve orale d'explication d'un texte en langue étrangère. Mais c'est vrai qu'il s'agit d'un passage furtif du barbu, et il y a peu de candidats à l'oral d'allemand !
Si la philosophie politique tombe si rarement, c'est sans doute que l'agrégé est une espèce qui doit vivre sur les hauteurs, loin de la multitude baveuse et stupide. La salle de classe est un biotope où l'agrégé, par définition, ne doit pas traîner trop longtemps sa carapace bardée de concepts, sous peine de n'être qu'un vulgaire "professeur de lycée" .
Revenir en haut Aller en bas
leslie
Gold Member
Gold Member


Nombre de messages : 477
Age : 33
Lieu de résidence : paris
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sujet de l'agreg   Jeu 15 Avr - 21:15

Quand on voit à quel point Marx sert qd on fait nos cours, sans compter pour comprendre les rapports de force d'une société actuelle ou historique... No comment!
C'est marrant, toujours en cours, j'ai de plus en plus de mal à utiliser le concept de raison et de plus en plus je parle d'intelligence. Ca a un effet de naturalisation de nos capacités intellectuelles qui permet aux élèves de mieux comprendre de quoi on cause et de moins rejeter même la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lene75
Gold Member
Gold Member
avatar

Nombre de messages : 1408
Age : 34
Lieu de résidence : chez moi
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Sujet de l'agreg   Jeu 15 Avr - 21:37

leslie a écrit:
Quand on voit à quel point Marx sert qd on fait nos cours

Hi, hi, c'est rigolo : je ne m'en sers pratiquement pas, et quand c'est le cas, "j'expose", ce qu'il ne faut normalement pas faire. Je devrais plaire au jury d'agreg alors Very Happy
Enfin, il m'a quand même valu un épisode rigolo quand mes élèves m'ont expliqué que l'ouvrier avait une position beaucoup plus confortable que le patron parce que c'est le patron qui prend tous les risques et que se retrouver à devoir prendre le bus quand on a l'habitude de rouler en Porsche, c'est dur à encaisser king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meta

avatar

Nombre de messages : 3077
Age : 38
Lieu de résidence : In your mind
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Sujet de l'agreg   Jeu 15 Avr - 21:49

lene75 a écrit:
mes élèves m'ont expliqué que l'ouvrier avait une position beaucoup plus confortable que le patron parce que c'est le patron qui prend tous les risques et que se retrouver à devoir prendre le bus quand on a l'habitude de rouler en Porsche, c'est dur à encaisser king

Pathétique de voir à quel point le système actuel trouve son accréditation dans un discours véhiculé par les médias qui conditionne à merveille la jeune génération. J'ai eu le même flip avec des élèves qui, pourtant, ont des parents qui ne gagnent pas plus que 2000 euro à deux et qui ne dépasseront eux-mêmes sans doute jamais ce score, mais c'est là toute l'effectivité d'un dispositif de pouvoir qui tend à légitimer l'indécence et l'exploitation au nom du droit à être une étoile et une star comme Proglio. Les plus revendicateurs des élèves disaient qu'au fond, c'était "normal" au sens de "c'est la normalité, on ne peut rien y faire". Je ne sais pas vous, mais je remarque depuis mes débuts, 4 ans, un constat passif de la part des élèves qui tend à expliquer pourquoi ils ne votent pas : "de toute façon, ça changera rien, alors autant l'accepter et se bourrer la gueule".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamonde.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet de l'agreg   Dim 18 Avr - 22:51

Meta a écrit:
A moins que le concept de raison ne soit justement quelque chose de traditionnel... Pourquoi Bergson utilise-t-il tant le concept d'intelligence au lieu de celui de raison ?

Je me suis en effet souvent posé la question. En fait, si on prend ces termes: intelligence, conscience, esprit, raison, entendement, ils n'ont pas de définition fixe, l'un peut signifier l'autre chez un autre auteur. La raison kantienne n'est pas la raison cartésienne, qui n'a rien à voir avec la Raison chez Hegel (lequel emploie d'ailleurs souvent Esprit et Raison comme termes équivalents). Pour Bergson, c'est vrai qu'il emploie intelligence pour désigner la faculté organisatrice, tournée vers la pratique, et qu'il pourrait très bien parler de raison. Peut-être veut-il éviter, en parlant d'intelligence, d'englober la sphère éthique comprise dans la notion de raison, pour ne considérer qu'un aspect théorique? Mais après tout, la religion statique et la morale closes sont liées à l'intelligence... Peut-être est-ce aussi parce que la notion de raison renvoie aussi à une notion de sagesse, que ne cherche pas à critiquer Bergson quand il critique l'intelligence. j'en sais rien.

Comme Leslie, je trouve que parler d'intelligence a un effet pédagogique bien plus grand. la raison renvoie, pour les élèves, à l'autorité, à la contrainte qui vient brimer ces élans si présents chez la jeunesse, et ils en ont une vision forcément négative.
L'intelligence évoque une faculté qu'il est bon de posséder, une espèce de puissance de comprendre, de s'adapter, qu'ils tiennent plus aisément en estime.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sujet de l'agreg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sujet de l'agreg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Angoisses au sujet de l'agreg
» sujet grammaire-stylistique agreg externe ?
» Sujet de l'agreg
» Agreg interne 2016 - sujet texte philo
» sujet 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agrég et Capes de Philosophie :: Archives :: Agrégation externe 2010 :: L'expérience.-
Sauter vers: