Agrég et Capes de Philosophie

Forum pour les candidats au capes et à l'agrégation de philosophie
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Besoin d'aide sur mon orientation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fante



Nombre de messages : 4
Age : 29
Lieu de résidence : Lille
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Besoin d'aide sur mon orientation.   Lun 9 Déc - 18:18

Bonjour.
Je suis actuellement angoissé comme pas possible et je ne sais pas trop vers qui me tourner.
Après l'obtention de ma licence en philosophie, j'ai pris une année sabbatique pour décider de ce que je voulais faire. Je me découvre une passion pour Carl Jung et Henry Corbin, et décide donc de revenir en philosophie, passer mon master et peut être pouvoir partir a Zurich pour devenir psychanalyste après des adolescents (le projet n'était pas du tout réaliste).
Et la c'est l’échec total. lPour mon M1, je travaille sur Giorgio Colli (je voulais un point de vue plus philosophique sur la mystique), je n'arrive pas à rédiger mon mémoire. J'echoue cette année la. J'essaie encore une seconde année et rebelote.
Donc trois ans que j'essaie d'avoir mon M1 et trois ans que je me vautre.
Je vais avoir 26 ans, je ne suis pas en étude cette année, je prépare juste le concours de la PJJ, mais il me semble tout aussi difficile à avoir que le capes en philosophie.
Je ne sais pas quoi faire, l'angoisse est de plus en plus forte accompagné d'un constant sentiment d'echec. Je suis persuadé de finir serveur, ou un autre job ingrat laissant peu de place à une vie intellectuelle. Même si j'ai eu ma désillusion du milieu universitaire. Ce que j'ai du mal à accepter dans tout cela, c'est le fait de me retrouver en dehors d'une vie fait de débats/créations/réflexions.
Enfin bref, vous auriez une idée de reconversion avec une licence en philosophie, quel genre de masters (donnant un boulot...) peuvent m'être accessible?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr_Z



Nombre de messages : 1751
Age : 43
Lieu de résidence : Twin Peaks
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Besoin d'aide sur mon orientation.   Lun 9 Déc - 19:55

mais qu'est-ce qui bloque ? pourquoi tu ne parviens à pas à finir le master ? il n'y a pas de raison, avec une bonne méthode et du travail, tu devrais y parvenir, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fante



Nombre de messages : 4
Age : 29
Lieu de résidence : Lille
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Besoin d'aide sur mon orientation.   Lun 9 Déc - 20:46

Névrose d'abandon à la base apparement et ça c'est reporté sur mon intellect. Donc en gros, dès qu'un texte me devient difficile, boule d'angoisse qui m'oblige à bouger à droite et a gauche, si je force la boule se fait plus intense. J'ai réussi a en atténuer les effets mais c'était trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i-ve-seen-it

avatar

Nombre de messages : 1049
Age : 103
Lieu de résidence : France
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Besoin d'aide sur mon orientation.   Lun 9 Déc - 22:16

ah, la fameuse névrose d'abandon. J'ai eu quelques élèves qui y ont parfois recours sans la nommer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady de Winter



Nombre de messages : 24
Age : 27
Lieu de résidence : Paris
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Besoin d'aide sur mon orientation.   Mar 10 Déc - 1:24

Pour être tout à fait honnête, aucune fac n'acceptera directement en master un étudiant n'ayant qu'une licence de philo (sauf quelques cas spéciaux mais comme ça ne te concerne pas...). Par contre, il est possible de rejoindre une L3 ou L2 dans une autre filière (ex histoire, lettres etc.) via une commission des équivalences ou quelque chose de ce genre. Evidemment, il reste la question du boulot. A part la géographie, il n'y a à ma connaissance pas d'autres filières en lettres et sciences humaines qui pourront te donner plus de chance de décrocher un boulot.

Je crois que le mieux pour l'instant, c'est de profiter de cette année pour bosser ton concours ( d'accord c'est difficile, mais la nature du type de travail demandé et des épreuves n'est pas la même que pour la rédaction d'un mémoire de recherche). Après, si t'as les moyens et assez de motivation, il est toujours possible de tenter des concours pour intégrer des écoles (ex IEP, sup de co etc.) au niveau master. N'importe quelle licence fera l'affaire. Enfin, peut-être y a-t-il d'autres concours de la fonction publique qui pourront t'intéresser?

Bref, ce n'est pas parce que tu n'arrives pas à finir ton master à cause de la rédaction d'un mémoire que c'est tout est fini.  D'ailleurs, t'as obtenu ta licence en philo, c'est que t'es bien capable de rendre une dissertation, un commentaire ou une synthèse (et c'est bien ce qui est demandé dans les solutions que j'ai cité plus haut), n'est-ce pas? Attention aussi, reprendre un master recherche dans une autre filière, c'est aussi devoir faire face à la rédaction d'un mémoire!

Enfin, juste une petite remarque en passant, dans notre société actuelle, si tu attends de ton futur travail qu'il puisse t'offrir une vie intellectuelle à la hauteur de tes attentes, tu risquerais d'être déçu.

Juste comme ça, si ce n'est pas indiscret, pourquoi veux-tu te reconvertir? Veux-tu réellement quitter la philo où c'est simplement parce que tu ne peux valider ton master de philo (il y a une grande différence!)? Dans la rédaction de ton mémoire de philo, c'est l'exercice de rédaction d'un mémoire à proprement dit, la discipline, ou le sujet de ton mémoire qui te bloque?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fante



Nombre de messages : 4
Age : 29
Lieu de résidence : Lille
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Besoin d'aide sur mon orientation.   Mar 10 Déc - 16:50

Citation :
Juste comme ça, si ce n'est pas indiscret, pourquoi veux-tu te reconvertir? Veux-tu réellement quitter la philo où c'est simplement parce que tu ne peux valider ton master de philo (il y a une grande différence!)? Dans la rédaction de ton mémoire de philo, c'est l'exercice de rédaction d'un mémoire à proprement dit, la discipline, ou le sujet de ton mémoire qui te bloque?
Ben la reconversion c'est surtout dût au fais de mes trois années d’échecs. Je n'y suis plus cette année en philosophie.  Ce que j'ai découvert durant les tentatives de rédactions de mon mémoire c'est qu'il me manquait un versant pratique. Je sature de trop de théorique. Du coup je veux véritablement quitter la philosophie, ou la travailler à côter. Après je dois bien avouer que les conditions finissent aussi à peser dans cette décision, le capes et l’agrégation sont très difficiles à avoir et je n'ai pas fournis le travail nécessaire en licence.

Au fond, le seul truc qui m'intéresse c'est la spiritualité donc je sais pas peut être rejoindre un jour un monastère bouddhiste et y étudier. Mais en même temps, l'interêt pour la mystique est un symptome de la névrose d'abandon. Pendant un moment j'aurais voulu rejoindre le centre d'étude sur l'imaginaire à Grenoble...



Dernière édition par Fante le Mar 10 Déc - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady de Winter



Nombre de messages : 24
Age : 27
Lieu de résidence : Paris
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Besoin d'aide sur mon orientation.   Mar 10 Déc - 17:35

Il est vrai que le capes et l'agrég sont difficiles à avoir, mais la réussite à ces concours ne dépend pas du travail fourni pendant les trois années de licence (encore heureux!). Je veux dire par là qu'il faut distinguer l'aspect purement méthodologique en philo et les connaissances assimilées grâce aux cours, lectures perso etc. Si t'as bien assimilé les méthodes du commentaire et de la dissertation, je pense qu'il n'y a aucune raison pour que tu ne puisses pas te rattraper au niveau des connaissances théoriques en travaillant sur des oeuvres classiques. Le cas de l'étudiant qui a accumulé beaucoup de connaissances mais qui a du mal avec la méthodologie est beaucoup plus délicat à traiter.
Je t'ai demandé cela juste comme ça parce que je trouvais que c'était dommage qu'une personne ne puisse pas continuer à travailler dans un domaine qui le passionne juste à cause d'un problème de mémoire à rendre. Si tel es le cas, il est toujours possible de contourner le problème en s'inscrivant dans une filière en sciences humaines dans une fac qui n'exige pas la rédaction d'un mémoire en M1 (Paris IV par exemple). De toute façon, n'importe quel M1 validé te permettra de t'inscrire au capes de philo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fante



Nombre de messages : 4
Age : 29
Lieu de résidence : Lille
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Besoin d'aide sur mon orientation.   Mar 10 Déc - 17:59

Ben le truc c'est que j'ai quand même validé toutes mes UE à mon master. Et puis la rédaction du mémoire je veux quand même en être capable un jour, ne pas être productif a ce niveau la c'est très handicapant. Je pense m'y réinscrire si je suis pris à la PJJ, au moins pour valider le M1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'abou

avatar

Nombre de messages : 999
Age : 39
Lieu de résidence : ici et là
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Besoin d'aide sur mon orientation.   Mar 10 Déc - 19:10

Lady de Winter a écrit:
la réussite à ces concours ne dépend pas du travail fourni pendant les trois années de licence (encore heureux!)

C'est marrant, j'aurais envie de dire la même chose (la négation en moins), donc exactement le contraire; j'imagine que ça reviendrait à prendre «dépendre» dans un sens différent de celui dans lequel tu le prenais.

Sinon, Fante, je ne sais pas si j'ai quelque chose d'utile à dire, je m'en désole un peu, mais dans le doute je m'abstiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady de Winter



Nombre de messages : 24
Age : 27
Lieu de résidence : Paris
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Besoin d'aide sur mon orientation.   Mar 10 Déc - 21:16

Simple constat! Du moins, c’est ce que j’ai pu en retirer après avoir été à Paris I. Comme la plupart des khâgneux, on redoutait le passage prépa-fac parce qu’on pensait qu’on allait devoir bosser énormément à côté pour rattraper notre retard. Avoir 4 à 10h maxi de cours de philo par semaine (selon le profil du khâgneux AL ou LSH, spécialiste ou non spécialiste) et un à trois domaines à travailler pendant l’année, ce n’est pas comparable avec un étudiant qui a commencé par la fac avec 16-18h de cours par semaine, a eu des cours d’épistémologie, d’histoire de la philo, etc., a fait des commentaires, des mini-mémoires… En tant qu’ancienne khâgneuse spécialiste LSH, je n’avais jamais eu de commentaire à rendre en prépa alors t’imagines bien quand il avait fallut improviser ça lors des partiels  Rolling Eyes ! On ressentait bien quand on parlait avec des étudiants n’ayant jamais fait de prépa qu’ils avaient beaucoup plus de culture philosophique que nous. Certes, ils ne pouvaient peut-être pas citer des textes d’Aristote, de Descartes ou de Kant aussi précisément que nous, mais ça se voyait bien que nous étions en retard par rapport à eux concernant l’état de la recherche, les philosophes contemporains, les glossateurs, etc. Cela dit, nous n’étions pas pénalisés dans notre travail en L3 ou M1 pour ceux qui entraient directement en master et n’avions même pas cherché à rattraper notre retard au niveau des connaissances à par en histoire de la philo avec un bon bouquin.

Concernant les résultats même s’il y a des exceptions dans les deux sens, les travaux d’un ancien khâgneux sont toujours mieux notés que ceux d’un étudiant de la fac. C’est quand même étonnant ! Donc quand je disais que la réussite à ces concours ne dépendait pas du travail fourni pendant les trois années de licence, je voulais dire par là qu’il n’y a pas de lien de causalité systématique entre la masse de connaissance accumulée sans aucune méthode qui souvent donne illusion à l’étudiant qu’il maîtrise quelque chose et le résultat qu’il peut donner dans une copie en 5-7h de rédaction à un moment donné. Et c’est d’ailleurs valable pour n’importe quel concours quand on voit des candidats qui étalent leur connaissance devant le centre d’examen et qui nous font angoisser pour rien. Donc, je pense qu'il vaut mieux être l'étudiant qui a travailler avec sérieux lors des DM/DS mais qui n'a pas cherché à élargir le cours du prof en avalant la bibliographie en entier plutôt que l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'abou

avatar

Nombre de messages : 999
Age : 39
Lieu de résidence : ici et là
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Besoin d'aide sur mon orientation.   Mar 10 Déc - 21:27

Oui, en ce sens là il n'y a pas à critiquer ton propos. Il est possible de beaucoup «lire» durant trois ans sans en retirer grand'chose, tout comme il est possible de se former tout à fait ailleurs qu'à la fac durant trois ans et de cependant être bien armé pour les concours.

Le genre de contraste que tu pointes s'observe parfois également à l'intérieur des HK et des K. Ceux qui obtiennent de bonnes notes en DM et ceux qui obtiennent de bonnes notes en DST ne sont pas toujours les mêmes.

Mais en un certain sens ça valide ma remarque, suivant laquelle la réussite à ces concours dépend du travail fourni durant les trois années de licence (encore heureux!) ;·]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jésus



Nombre de messages : 1022
Age : 36
Lieu de résidence : lyon
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Besoin d'aide sur mon orientation.   Mer 11 Déc - 23:25

fais autre chose  Laughing Laughing 

sérieusement, il faudrait que beaucoup voire chacun connaisse au fond son profil psychologique afin de choisir les études et les métiers correspondant...
savoir si on est plutôt orienté vers l'analyse, l'action, la mémoire, la vision, l'écoute...etc combien de personnes sont malheureuse et perdent du temps dans des travail pour lesquels ils ne sont pas faits...
moi, j'ai compris avec le temps, que j'étais dans l'analyse, la réflexion, la conception des choses...

Pour les concours, j'ai dépassé l'idée qu'il y a "une recette" pour les réussir...que c'est avant tout la rencontre d'une personne ( avec ses préoccupations, sa fatigue, son histoire personnelle) , d'un sujet ( que rien ne peut prévoir correctement) et d'un correcteur ( avec aussi sa fatigue due à la simple lecture des copies, ses problèmes, sa vie) , bref que c'est de l'humain...et pas une science exacte...et que lutter contre cette inexactitude par un travail acharné pour réduire ce hasard était une belle perte de temps. Il faut se faire le meilleur bagage possible et se retrouver prêt un jour contre sa propre attente...
finalement la maturité et le détachement, la non-crispation, la mise à distance des enjeux aident plus que le bachotage et les conseils vaniteux de bcp de profs et d'étudiants qui prennent les postulants au concours de super haut

sinon, les pourcentages de prépa qui réussissent ou pas, les impressions perso...je m'en méfie

be yourself... cheers 


 santa 


 pirat 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Besoin d'aide sur mon orientation.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Besoin d'aide sur mon orientation.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'aide . Fournitures scolaires ...
» Besoin d''aide en épistémologie de la géographie
» besoin d'aide pour mon cas pratique de droit
» Lecture d'image : besoin d'aide !
» LA ROUMANIE A BESOIN D'AIDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agrég et Capes de Philosophie :: Fourre-Tout : pour parler d'autres choses. :: Etudier la philosophie-
Sauter vers: