Agrég et Capes de Philosophie

Forum pour les candidats au capes et à l'agrégation de philosophie
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 F. NEF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etinarcadia

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 51
Lieu de résidence : lyon
Date d'inscription : 27/05/2012

MessageSujet: F. NEF   Mar 14 Aoû - 15:33



Bonjour,
Quelqu'un a-t-il lu l'ouvrage de F. NEF, qu'est-ce que la métaphysique ?, en Folio-essais ?
Si oui, vos impressions ?
Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rogger



Nombre de messages : 429
Lieu de résidence : Paris
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: F. NEF   Mar 14 Aoû - 19:59

Je l'ai lu en diagonal donc mon souvenir est peut-être un peu vague. Les 3 premières parties sont assez confuses bien que l'idée soit, elle, plutôt claire; il cherche à dissocier la métaphysique classique de la logique et de la théologie pour soutenir l'actualité de la métaphysique. Ainsi il s'attaque à tous les critiques de la métaphysique, de Kant à Heidegger, en passant par Habermas, Rorty ou le positivisme logique. La 4ème partie poursuit la dissociation entre métaphysique et logique/théologie mais cette fois chez les médiévistes et Leibniz sur des points conceptuels plus précis (il cherche à montrer que cette association n'est pas même justifiée historiquement d'Aristote à Kant), mais avec un débordement d'érudition et des choix d'auteurs curieux (Descartes, Spinoza ou Malebranche ne sont pas discutés en profondeur). Le reste (la moitié du bouquin, il y a un glossaire utile aussi) est une vaste présentation de la métaphysique "analytique" de Wittgenstein à maintenant, assez technique et mobilisant de très nombreux auteurs, mais qui m'avait semblé de bonne qualité vu qu'il n'existait rien d'autre en français à l'époque.

Le bouquin adopte une certaine liberté de ton qui n'est pas désagréable face à un pavé pareil mais qui dérangera ceux qui veulent découvrir la métaphysique analytique tant il s'avère critique envers d'autres positions. Un projet très ambitieux. C'est sans doute son plus gros défaut : il peinera à convaincre ceux qui ne voient pas l'intérêt des questions de métaphysique contemporaine, et prêche des convaincus sur de trop nombreuses pages.

Bref, la problématique suivie est intéressante mais très très vaste et demande de bien maitriser les auteurs qui s'enchainent à toute vitesse. Si le but est de posséder une sorte de cartographie synthétique à partir d'une unique problématique, ça peut être intéressant de le parcourir. Mais si le but est de découvrir la métaphysique analytique comme continent inexploré, il me semble alors préférable de jeter un œil sur un manuel anglais où l'approche sera plus systématique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abou

avatar

Nombre de messages : 999
Age : 39
Lieu de résidence : Dijon
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: F. NEF   Mer 15 Aoû - 11:58

Rogger a écrit:
La 4ème partie poursuit la dissociation entre métaphysique et logique/théologie mais cette fois chez les médiévistes et Leibniz sur des points conceptuels plus précis (il cherche à montrer que cette association n'est pas même justifiée historiquement d'Aristote à Kant), mais avec un débordement d'érudition et des choix d'auteurs curieux (Descartes, Spinoza ou Malebranche ne sont pas discutés en profondeur).

Je crois qu'il faut prendre ça comme un essai pour retordre dans l'autre sens un bâton qui n'était plus droit du tout depuis quelques décennies. Sinon c'est vrai que Nef est en général plutôt brouillon.

Sur «la métaphysique» il y a l'article de Cl. Tiercelin dans le Kambouchner (Notions de philosophie, folio, 3 vol.) mais ça me fait mal de le conseiller parce qu'il n'y a quasiment pas une ligne d'elle dedans, c'est un c/c permanent des références citées en note.

Pour cette épreuve-là, il faut au moins autant travailler en métaphysique («le phénomène», «la substance», «essence et existence», etc.) que sur l'idée de métaphysique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rogger



Nombre de messages : 429
Lieu de résidence : Paris
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: F. NEF   Mer 15 Aoû - 13:59

C'est clairement ce qu'il vise oui. Mais j'ai l'impression qu'il voit le bâton dans la piscine, ce qui lui en donne une image fortement déformée. Et, en admettant que la conception de la métaphysique soit si majoritairement comme il l'entend (ce dont je ne doute pas, mais la relève arrive, est arrivée), je ne crois vraiment pas qu'un bouquin comme le sien puisse y changer quoique se soit. C'est dommage. Il avait la matière pour produire un truc utile tant aux étudiants qu'à ceux déjà enseignants. Là j'ai bien peur que celui qui connait un minimum les auteurs dégommés (car soyons honnête, c'est ce qu'il fait) ne jettent le bouquin par la fenêtre avant d'atteindre la partie intéressante. Et ceux qui achètent le livre pour son titre, dans une perspective d'initiation, se retrouvent dés les premières pages en pleine tranchée avec tout au plus un pistolet à bouchon pour s'en sortir.

J'avais lu l'article de Tiercelin au même moment (il y a beaucoup de similitude entre les deux, on voit bien que l'alimentation à base de de Libera, Gilson, Courtine, Aubenque..etc était fréquente!), il remplit son rôle de digest, mais je crois que c'est justement le truc à éviter pour une épreuve de leçon, à la lumière des sujets proposés en 2007. Mieux vaut partir de ces sujets, les classer pour faire ressortir les grosses problématiques, et les traiter en trouvant des références précises (et, pour le coup, il y a vraiment de la matière en métaphysique contemporaine). On a tous, déjà, une vague idée de ce qu'est "la métaphysique" ou son histoire. L'important n'est pas là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abou

avatar

Nombre de messages : 999
Age : 39
Lieu de résidence : Dijon
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: F. NEF   Mer 15 Aoû - 14:12

D'accord sur tous les points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i-ve-seen-it

avatar

Nombre de messages : 1049
Age : 103
Lieu de résidence : France
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: F. NEF   Jeu 16 Aoû - 19:52

A mon sens ce bouquin de Nef est en effet un torchon, et son titre est fort trompeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F. NEF   Jeu 16 Aoû - 22:08

Pas faux. Faut pas.
Revenir en haut Aller en bas
etinarcadia

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 51
Lieu de résidence : lyon
Date d'inscription : 27/05/2012

MessageSujet: Re: F. NEF   Ven 17 Aoû - 0:35


Merci infiniment pour vos interventions et précieuses remarques ; je prends bonne note.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abou

avatar

Nombre de messages : 999
Age : 39
Lieu de résidence : Dijon
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: F. NEF   Ven 17 Aoû - 17:02

C'est quand même un bouquin très instructif, hein, attention. Mais il faut savoir comment le prendre et quoi en faire. Peut-être vaut-il mieux conseiller son Traité d'ontologie, en folio aussi. Avec des réserves aussi sur le traitement des auteurs classiques, naturellement; ce n'est pas son objet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thaumatzein

avatar

Nombre de messages : 499
Age : 33
Lieu de résidence : Utopia
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: F. NEF   Jeu 13 Sep - 18:10

abou a écrit:


Pour cette épreuve-là, il faut au moins autant travailler en métaphysique («le phénomène», «la substance», «essence et existence», etc.) que sur l'idée de métaphysique.

Dans ce cas, je ne saurais que trop recommander la lecture approfondie (au moins de l'introduction et des chapitres II-III) de L'être et l'essence d'Etienne Gilson. Ceci me permet aussi de répondre à Rogger qui me demandait ailleurs quel chemin je proposais pour approcher ce concept de l'être autrement que pour le déconstruire. Gilson fait en ce sens un travail admirable qui me parait inégalé depuis : une rare combinaison d'un travail d'historien de la philosophie et de métaphysicien. Son principal intérêt est de permettre de se réapproprier les concepts classiques d'essence, de substance et d'existence et de montrer comment ceux ci ont été "maltraités" progressivement de Suarez à Hegel pour préparer le désaveu complet de la métaphysique chez nos contemporains, ainsi que les horrifiantes confusions dont est criblé L'existentialisme est un humanisme de Sartre.
Je remercie au passage ce judicieux conseil d'Abou qui m'a donné l'occasion de me replonger dans cette brillante lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: F. NEF   

Revenir en haut Aller en bas
 
F. NEF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agrég et Capes de Philosophie :: Archives :: Agrégation externe 2013 :: Oral : La métaphysique-
Sauter vers: